Il nous provoque sans arrêt!


A la maison, l’ambiance est exécrable : les disputes entre vos enfants succèdent aux colères de l’un quand ce ne sont pas les défis permanents à votre autorité qui se produisent. A quoi est dû ce climat ?

Attitude permanente de défi, désobéissance constante, hostilité face à l’autorité que ce soit à la maison ou à l’école, susceptibilité, malveillance, perte de sang froid, [colère fréquente, ... Le profil que nous venons d’esquisser vous rappelle le comportement de votre enfant ? Il se pourrait bien qu’il souffre de troubles provocateurs oppositionnels.

Qu’est-ce ?

Encore peu connus (leur introduction officielle dans les classifications américaines date de 1994 !), ces troubles oppositionnels avec provocation (aussi appelés TOP) se présentent sous forme de crises de colère ou d’[agressivité aiguës au cours desquelles les enfants perdent leur contrôle. Ils sont alors capables de violence verbale ou physique, de casser des objets auxquels ils tiennent, ou de devenir dangereux pour eux-mêmes ou pour les autres.

Ni méchants, ni provocateurs, les enfants malades d’un TOP souffrent autant de la situation que leur entourage. Leurs réactions inattendues et spectaculaires se produisent au moment d’une modification imprévue dans leur emploi du temps ou leurs désirs. Totalement rigides au changement, ils exigent qu’un événement se déroule comme prévu et pas autrement.

Comment détecter les TOP ?

Votre enfant se met souvent en colère ? Il conteste fréquemment ce que disent les adultes ? Il s’oppose souvent aux règles demandées par une autorité ? Il embête les autres délibérément ? il a tendance à être agacé, irrité par les autres ? Il est souvent fâché ? Il peut se montrer méchant ?

Une réponse positive à la majorité de ces questions doit vous alerter. Tournez vous vers votre médecin de famille qui vous orientera vers un spécialiste.

Que faire ?

Les conséquences de ce trouble sont souvent graves : rejet familial, exclusion scolaire, aliénation sociale. Même si le malade regrette ses crises et leurs conséquences, les dégâts sont rarement réparables et la peur s’installe dans l’entourage qui ne comprend pas toujours cette violence. Essayez donc de faire preuve de patience. Votre soutien est indispensable à votre enfant. Au besoin, entourez-vous de conseillers professionnels.

Enfin, ne culpabilisez pas : vous n’êtes pas de mauvais parents !


Commentaires


Les plus lus :



Restez informé ! activités, recettes, concours, ...
Mes réductions
Artmazia
1 entrée enfant gratuite pour 1 entrée adulte payante...
Charlotte Home Fashion
10% de remise directe sur les achats au magasin, achats non ...
Western City Chaudfontain
1 carte jeux sous présentation du bon imprimé...
Toutes les réductions [+]

Website developed by MooGoo