Reconnaître le syndrome du choc toxique


Il y a peu, Rory, un New-Yorkais de 12 ans, décédait des suites d’une simple coupure au bras. Comment éviter ce genre de drame et reconnaître le syndrome du choc toxique ?



Une blessure qui tourne mal

Fin mars, alors qu’il jouait au basket avec ses camarades de classe, Rory s’est légèrement ouvert le bras. Pendant la nuit, le jeune garçon a attrapé de la fièvre et a commencé à vomir ; sa mère a donc décidé de l’emmener chez le médecin le lendemain matin.

Ne trouvant aucun lien entre la coupure et les autres symptômes, celui-ci a envoyé Rory aux urgences. Le diagnostic des médecins de garde : une grippe. Comme son état s’empirait, ses parents sont retournés aux urgences. Il est décédé à l’hôpital.

En réalité, Rory a souffert d’un syndrome du choc toxique : son sang a été infecté par des bactéries lors de son léger accident, infection qui, non soignée, a pu atteindre les autres organes de son corps.

Le danger du syndrome tient dans le fait que ses symptômes sont assez communs, et semblent moins graves qu’ils ne le sont réellement.

Reconnaître le syndrome du choc toxique

Voici les premiers symptômes du syndrome du choc toxique, qui apparaissent de manière soudaine :
- fièvre élevée
- frissons

Si la situation s’aggrave, vous constaterez également :
- sensation de vertige, difficulté à tenir debout
- mains et pieds froids et pâles
- agitation et irritabilité
- problèmes respiratoires
- perte de conscience

Si vous croyez reconnaître ce du syndrome, rendez-vous immédiatement chez le médecin, et n’hésitez pas à lui faire part de votre suspicion.


Commentaires


Les plus lus :



Restez informé ! activités, recettes, concours, ...
Mes réductions
Espace bamboo
Essaie gratuit...
Ferme de Martinrou
Spectacles jeune public : Une place enfant gratuite pour 2 p...
Malagne - Archéoparc de R
1€ de réduction sur présentation de la carte Famidoo (...
Toutes les réductions [+]

Website developed by MooGoo