Le cuivre


Dans l’organisme, le cuivre est concentré dans le cœur, le foie, le cerveau et la rate. Le cuivre est lié à des acides aminés ou à des protéines. Libre, il est dangereux et peut calalyser des réactions d’oxydation indésirables.

Le cuivre est un cofacteur de nombreux enzymes essentiels à la respiration cellulaire, la lutte contre les radicaux libres, la synthèse du collagène, la synthèse de la mélanine et au métabolisme du fer.

Cet élément participe à la synthèse de l’hémoglobine et à la maturation des globules rouges ainsi qu’à l’entretien des os et des cartilages. Le cuivre joue ainsi un rôle essentiel au niveau des articulations. Les sportifs doivent être très attentifs à leur apport en cuivre.

Le cuivre est également nécessaire à la lutte contre les infections et au bon fonctionnement du cœur.

De plus, il intervient dans l’attention, la mémoire, l’humeur et le sommeil.

Les aliments les plus riches en cuivre sont le foie, les crustacés et les coquillages ainsi que le chocolat.

Le cuivre contenu dans les céréales complètes n’est pas bien assimilé en raison de l’acide phytique.

Les autres facteurs diminuant l’assimilation du cuivre sont les excès de zinc, de calcium, de vitamine C, de sucres rapides et l’alcool.

Les groupes à risque de carence sont notamment les prématurés, les personnes souffrant de malabsorption sévère, les personnes souffrant du syndrome néphrotique, les personnes souffrant du syndrome de Menkès (affection héréditaire touchant les individus de sexe masculin) et les personnes âgées.

Une carence entraîne une anémie car le cuivre aide à l’assimilation du fer. La carence peut aussi provoquer une faiblesse, une altération du goût et des fractures chez l’enfant.

L’excès est dû à une maladie héréditaire, la maladie de Wilson qui entraîne des lésions au niveau du système nerveux central ainsi qu’au foie (cirrhose).

Le cuivre est éliminé par les selles. On peut en retrouver dans les urines et dans la sueur.

Les apports quotidiens conseillés sont de 0.2 mg entre 0 et 3 mois, 0.3 à 0.7 mg entre 4 et 11 mois, 0.4 à 1.0 mg entre 1 et 3 ans, 0.6 à 1.5 mg entre 4 et 6 ans, 0.7 à 2.0 mg entre 7 et 10 ans, 0.8 à 2.5 mg entre 11 et 14 ans, 1.0 et 2.5 mg entre 15 et 18 ans, 1.1 mg pour l’adulte, lors de la grossesse et pour les personnes âgées, 1.4 mg lors de l’allaitement.

Si vous voulez en savoir plus sur les aliments qui contiennent du cuivre, consultez la rubrique Alimentation de notre site.

Julie,

diététicienne


Commentaires


Les plus lus :



Restez informé ! activités, recettes, concours, ...
Mes réductions
Monde de Julie (Le)
réduction de 5% sur la céramique sur présentation de votre c...
Le p'tit atelier de Mamze
réduction de 5 €...
Charlotte Home Fashion
10% de remise directe sur les achats au magasin, achats non ...
Toutes les réductions [+]

Website developed by MooGoo