Il me semble stressé, non?


Tout comme les adultes, les enfants sont victimes de stress. Sauf que chez eux, ça passe souvent plus inaperçu. Mais ça n’en est pas moins grave ! Au contraire !

Dans la société actuelle, où le rythme de vie s’accélère sans cesse, les facteurs stressants sont nombreux. Et les enfants ne sont pas épargnés ! Ils doivent se dépêcher : pour se préparer le matin, pour aller à l’école, pour réussir, pour grandir, ... A cela, ajoutons les divers changement qui peuvent intervenir dans une vie de bambin : un déménagement, une perturbation dans la vie familiale, le début d’un nouveau stade de développement, des examens. Sans oublier les éléments physiques comme la malnutrition, le manque de sommeil, ou la maladie, ... Et voilà une belle panoplie de « stresseurs » !

En fait, il existe deux grands types de stress : le « positif » qui va préparer le sujet à entrer en action au bon moment et le stress « négatif » qui va au contraire l’empêcher d’agir comme il le souhaiterait.

Le premier, positif, se définit par un influx nerveux qui motive la personne à agir, un trac qui va permettre au sujet d’être efficace à un moment précis. Par contre, le second devient négatif dès qu’il n’est pas expulsé du corps mais se transforme en boules d’angoisses (dans l’estomac ou dans la gorge). Obsessions et craintes apparaissent alors à tel point qu’elles paralysent celui qui en est victime.

A ce moment-là, le stress est nocif aussi bien au niveau physique, qu’affectif, social, intellectuel ou scolaire. Le stress peut également influer sur la motivation, l’attention, la perception, la mémoire et le processus d’apprentissage des enfants.

Comment le détecter ?

Chez l’enfant, un stress excessif se manifeste généralement par :

- une certaine irritabilité, colère

- une douleur au cou, des maux de tête et de ventre fréquents

- de la tristesse, un silence étrange

- des troubles du sommeil

- une nervosité incontrôlable manifestée par des habitudes (ronger ses ongles, sucer son pouce, ...)

- des difficultés à s’entendre avec des petits camarades

Que faire ?

En tant que parents, vous devez :

- écouter votre enfant

- faire preuve de patience et de compréhension

- l’encourager

- parler franchement à votre enfant et lui demander de faire de même

- lui conseiller une activité sportive

- lui faire voir le bon côté des choses dans chaque événement

- vous réserver des moments de complicité tous les deux

- lui donner à manger de façon équilibrée

- apprendre à votre enfant à reconnaître les symptômes du stress (respiration rapide, maux de tête ou de ventre, paumes humides) ; en les connaissant, il parviendra mieux à les gérer

- découvrir vous aussi comment diminuer votre stress. Les enfants sont des éponges qui absorbent nos émotions.

- constituer une ambiance de vie sereine à la maison

Enfin, n’oubliez pas que chaque enfant réagit au stress à sa façon. Tout comme l’adulte, il possède différentes capacités pour gérer cette situation. Aidez votre bambin à trouver sa méthode mais ne le culpabilisez pas. Cela ne ferait que le stresser davantage!

Au besoin, consultez un spécialiste qui dressera un diagnostic précis et vous prescrira un traitement si besoin.


Commentaires


Les plus lus :



Restez informé ! activités, recettes, concours, ...
Mes réductions
Ferme de la Hulotte
10 % de remise sur les stages...
La Maison de la Culture d
Tarif "carte culture" au lieu du prix plein (réduction non v...
Pepsclub plaine de jeux
Réduction de 10% sur les entrées plaines. et en cas de réser...
Toutes les réductions [+]

Website developed by MooGoo