Il a des angoisses. C’est normal?


Tous les enfants sont plus ou moins peureux. À certains moments de leur développement, la peur constitue même une réaction normale.

- Dès l’âge de 7 mois et durant toute la petite enfance, les bébés sains peuvent devenir intensément désespérés dès qu’ils sont séparés de leurs parents ou d’autres proches.

- Les jeunes enfants peuvent également être sujet à de brèves peurs telles que crainte de l’obscurité, peur de l’orage, angoisse des animaux, ...

Si ces peurs commencent à prendre une ampleur telle qu’elles troublent les activités quotidiennes de votre enfant, alors il est temps d’envisager de consulter un médecin. Pour obtenir un résultat, celui-ci doit agir le plus tôt possible. Le développement de complications plus graves comme l’isolement affectif de l’enfant ou une perte de l’estime de soi est en jeu.

Comment les repérer ?

A la personnalité généralement calme et docile, les petits angoissés n’attirent pas l’attention ; leurs difficultés peuvent pratiquement passer inaperçues. En tant que parents, vous devez être attentifs et repérer le plus rapidement possible les signes qui ne trompent pas. Quels sont-ils ?

- Votre enfant craint pour votre sa propre sécurité la votre ? Il est inquiet à l’idée de dormir hors de la maison ? Il est plutôt « collant » avec vous ? Il panique au moment d’être séparé de vous et refuse d’aller à l’école ? Parfois il est pris de maux de ventre pouvant aller jusqu’à des vomissements ?

Alors, votre bambin pourrait souffrir d’anxiété de séparation, une angoisse excessive relative à la séparation d’avec les personnes très proches de lui.

- Votre enfant a du mal à contrôler son angoisse ? Il est agité ? Il éprouve des difficultés de concentration ? Des tensions musculaires voire des problèmes de sommeil et de la fatigue ? Tout cela s’exprime lors d’activités particulières, comme aller à l’école ?

Votre bambin pourrait alors souffrir de troubles anxieux généralisés ou (GAD).

- En réaction à une situation stressante pour lui, votre enfant s’essouffle, a des palpitations, des douleurs thoraciques. Parfois, il est même victime de malaise et craint devenir « fou ».

Il s’agit alors de troubles paniques, sorte de crises de panique intenses et répétitives

Dans tous les cas, consultez rapidement votre médecin généraliste qui au besoin, vous conseillera un spécialiste. Ces angoisses peuvent devenir de réels handicaps dans la vie quotidienne de votre enfant. Pour qu’elles ne l’empêchent pas de mener une existence normale, il est impératif de les traiter rapidement.


Commentaires


Les plus lus :



Restez informé ! activités, recettes, concours, ...
Mes réductions
Histoire d'Elles
Réduction de 20% sur présentation de la carte Famidoo....
Agimont Adventure
50 billes de paintball offert...
Commune de Forest
Comme le festival est gratuit, il nous est indispensable d'o...
Toutes les réductions [+]

Website developed by MooGoo