Service de l’aide à la jeunesse (SAJ)


Service public de la Communauté française, le Service de l’Aide à la Jeunesse est dirigé par un Conseiller et des Conseillers Adjoints et assisté par une administration.

Il existe un S.A.J. par arrondissement. Vous pouvez entrer en contact avec celui de votre arrondissement, en téléphonant pour prendre un premier rendez-vous.

La mission principale du S.A.J. est d’être au service de tous les jeunes afin de trouver la solution la mieux adaptée aux problèmes qu’ils rencontrent. Le service accueille également des familles ayant un problème lié à l’éducation de leurs enfants.

Le Conseiller, les Conseillers adjoints et leurs services accueillent, conseillent et orientent vers les Services de l’Aide à la Jeunesse susceptibles de pouvoir répondre aux demandes.

Il s’agit d’une aide librement consentie par ceux qui font appel au S.A.J. Cependant, dans certains cas, le programme d’aide pourra faire l’objet d’une convention écrite qui engage tous les signataires. On appellera cette procédure, la formalisation.

Lorsqu’il a connaissance de mauvais traitements, de privations ou de négligences dont est victime un enfant, ou lorsqu’il en suspecte l’existence, le Conseiller peut demander l’intervention d’une équipe S.O.S. - Enfants.

Les mesures et les décisions prises par le conseiller ou par le directeur de l’aide à la jeunesse tendent par priorité à favoriser l’épanouissement du jeune dans son milieu familial de vie. Toutefois, si l’intérêt du jeune exige qu’il faille l’en retirer, l’aide apportée au jeune doit, en tout cas, lui assurer les conditions de vie et de développement appropriées à ses besoins et à son âge.

Si l’aide proposée par le S.A.J. est acceptée, il assurera le suivi régulier de votre situation. Si, par contre, l’aide proposée par le S.A.J. n’est pas acceptée, il est possible d’introduire un recours auprès du Tribunal de la Jeunesse. Ce tribunal essaiera de trouver un accord et si ce n’est pas possible, il prendra une décision qui doit toujours aller dans l’intérêt du jeune.

S’il n’y a pas d’accord possible, le rôle du S.A.J. est terminé. C’est le Tribunal de la Jeunesse qui sera chargé de trouver une solution, mise en oeuvre ensuite par un S.P.J. - Service de Protection Judiciaire.

Sarah,

juriste

Voir aussi (pour Bruxelles) : https://www.bruxelles-j.be/

Pour des informations détaillées sur les S.A.J: voir http://www.aidealajeunesse.cfwb.be/

Vous pouvez également télécharger ici le dossier de la S.A.J. de Bruxelles.


Commentaires


Les plus lus :



Restez informé ! activités, recettes, concours, ...
Mes réductions
Parents Bio
-5% avec le code famidoo sur le site internet ( Valable une...
Nederlandse Academie
Réduction de 10% sur présentation de la carte Famidoo...
Gîte d'Etape de Villers S
réduction de 10%...
Toutes les réductions [+]

Website developed by MooGoo