Le mariage


Institution par laquelle deux personnes décident de s’unir en associant leur existence, le mariage permet aux futurs époux de créer une communauté de vie qui est destinée à durer pour le meilleur et pour le pire.

Concrètement ?

Cérémonie solennelle au cours de laquelle les futurs époux se lient l’un à l’autre, le mariage représente également l’engagement de 2 personnes à respecter des droits et des devoirs. Au-delà du « meilleur et pire », que promettons-nous de respecter en nous mariant ?

- le devoir d’assistance : chacun doit veiller au bien-être de son conjoint

- le devoir de secours : chaque époux fait en sorte que l’autre jouisse de moyens matériels suffisants pour mener une existence correcte

- le devoir de fidélité : chacun promet fidélité à son conjoint

- le devoir de cohabitation : les mariés doivent vivre sous le même toit.

Pour pouvoir se marier, un certain nombre de conditions doivent être strictement respectées :

- l’âge légalement réglementaire : 18 ans (les étrangers doivent être majeurs vis-à-vis de leur propre loi nationale ou, selon leur nationalité, avec l’autorisation de leurs parents). Le tribunal de la jeunesse est chargé d’autoriser les exceptions, notamment pour des raisons graves (en cas de grossesse adolescente, par exemple).

- la volonté des conjoints

- l’absence de parenté : en cas de parenté en ligne droite, c’est-à-dire entre ascendant (père, grand-père et descendant (enfant, petit-enfant)), le mariage est absolument interdit. L’interdiction de se marier vaut également entre les parents de deuxième degré (entre frère et soeur) et entre les parents de troisième degré (entre oncle (ou tante) et nièce (ou neveu).

- l’interdiction de la bigamie : le célibat, le veuvage ou la séparation (divorce) sont indispensables pour pouvoir se marier. Cette interdiction vaut aussi pour les étrangers qui se marient en Belgique, et ce même si la loi de leur pays admet la polygamie.

Depuis plusieurs dizaines d’années, la société tout entière constate une perte de vitesse de cette forme d’engagement, sans doute à cause de ce caractère définitif (« Jusqu’à ce que la mort nous sépare ») qui semble de moins en moins attirer les jeunes. En outre, beaucoup se marient de nos jours uniquement s’ils y sont « obligés ». A l’heure actuelle, les amoureux peuvent d’abord vivre ensemble pendant un moment, même avoir des enfants et se marier que bien plus tard ... ou pas du tout ! Ce qui était, il y a peine un demi-siècle, un énorme tabou...

Lire la suite


Commentaires


Les plus lus :



Restez informé ! activités, recettes, concours, ...
Mes réductions
Star Folie's : comédie mu
Réduction de 20% sur présentation de la carte Famidoo...
Kiddy & Junior Classes
réduction de 10% sur présentation de la carte Famidoo...
Gîte d'Etape de Villers S
réduction de 10%...
Toutes les réductions [+]

Website developed by MooGoo