Le vaginisme


Le vaginisme ou l’impossibilité de faire l’amour est un phénomène relativement fréquent.

Certaines personnes en couple depuis des années n’ont encore jamais fait l’amour non parce qu’ils n’en éprouvent pas l’envie mais car, physiquement parlant, cela leur semble impossible: le vaginisme rend toute pénétration vaginale infructueuse en raison d’une contracture des muscles périvaginaux au moment de l’intromission du pénis dans le vagin.

Le vaginisme n’a rien avoir avec une malformation des organes génitaux. Il s’agit plutôt d’un problème psychophysiologique complexe qui empêche la pénétration du pénis. Une femme atteinte de vaginisme se contracte involontairement au moment de l’acte. Toute tentative de pénétration engendre alors de vives douleurs.

L’origine de ce trouble est souvent due à une terrible crainte de la sexualité, de la douleur ou encore de l’agressivité masculine. L’orifice vaginal se ferme car il ressent la pénétration comme dangereuse pour le corps. Parfois aussi, cette peur est provoquée par une méconnaissance absolue de son corps et de la sexualité en général ou plus rarement par une agression sexuelle antérieure.

Le vaginisme n’est pas une fatalité! Dans les premiers temps, ces couples vivent la sexualité sous un autre mode. Ils s’aiment, se désirent mais leur sexualité se joue à un autre niveau, celui du toucher, des caresses, de la tendresse et de l’affection. Le vaginisme n’est donc pas nécessairement un frein à l’épanouissement sexuel.

Ensuite, le couple, ou la femme présentant ce trouble, se met à consulter un gynécologue ou un sexologue lorsque le désir d’enfanter se fait de plus en plus ressentir ou lorsque l’impossibilité de faire l’amour devient source de conflits et de frustration au sein du couple.

Le traitement est axé sur la découverte de son anatomie. Il consiste à apprivoiser le vagin. Une thérapie comportementale permet d’aider une femme souffrant de vaginisme à déconditionner cette appréhension angoissante de la pénétration. En complément de cette thérapie comportementale, une psychothérapie peut être entreprise pour pallier à une éventuelle insuffisance d’éducation à la sexualité ou contrecarrer l’image négative qui a été attribuée aux rapports sexuels.

Le vaginisme peut se guérir ! Les couples en souffrance ne doivent pas hésiter à consulter ; ce problème trouve habituellement une issue favorable.


Commentaires


Les plus lus :



Restez informé ! activités, recettes, concours, ...
Mes réductions
Ferme Animalière d'Auriol
1 entree enfant offerte pour une entre adulte achetee...
Commune de Forest
Comme le festival est gratuit, il nous est indispensable d'o...
GreenCity Tours
Assurance complémentaire gratuite sur présentation de la car...
Toutes les réductions [+]

Website developed by MooGoo