Le culte de la performance


Jouir, (faire)jouir à tout prix, voilà un mot d’ordre que l’on retrouve depuis bien longtemps, sur les écrans, dans la littérature, et donc dans nos esprits, ou plus particulièrement celui de nos hommes. C’est grave docteur?



On peut le dire en effet. Une enquête de 2001 nous apprend que 3 000 000 de français souffrent de troubles de l’érection ou et qu’un homme sur trois est sujet à l’éjaculation précoce. Mais y a-t-il un lien?
Bien sûr, car un questionnement est récurent chez nos hommes « Suis-je à la hauteur? ». Notre siècle est celui de la performance: au lit comme au boulot, il faut assurer, on ne se donne pas droit à l’erreur!

Déjà plus jeunes, la plupart d’entre eux ont souffert de ce qu’on appelle « le complexe du vestiaire »: au cours de gym, dans les vestiaires au foot, ... tous se sont probablement déjà posé la question cruciale « Est-ce que je suis dans la norme? Mon sexe n’est-il pas trop petit? ». Les comparaisons qui nous font tant rire sont pourtant souvent des moments de doutes, d’angoisses pour eux qui mesurent leur virilité à la taille de leur sexe.
Ces questions perdurent à l’âge adulte si on en croit le succès de sites donnant des conseils, trucs , astuces ... pour allonger la taille du pénis! Pas moins de 152 000 réponses à ma requête « allongement pénis » sur ce moteur de recherche bien connu de tous!!!

Est-il encore nécessaire de répéter que la taille n’est pas l’important dans les relations sexuelles? Le vagin mesure en moyenne 15 cm, nul besoin donc d’essayer de gagner des centimètres qui seraient rapidement superflus. Est-il nécessaire également de répeter que l’homme n’a besoin que de 8centimètres pour faire jouir, vaginalement, sa partenaire? Qu’il y a bien d’autres moyens également de la faire jouir que par pénétration? Oserait-on dire aussi que la jouissance n’est pas "le" but?

Là, nous nous attaquons alors à un autre « morceau », et non des moindres, celui de l’éducation sexuelle... qui se fait généralement par les films pornos.
Ces films nous montrent, et montrent donc à nos hommes, plus friands que nous de ce genre d’images, en particulier à l’époque de l’adolescence, une vision de la sexualité bien éloignée de la réalité. Sexualité purement génitale, sans amour, femmes offertes et plus que gourmandes, ne se lassant pas d’être rabaissées, salies, voire violentées, hommes ultra performants, gardant des érections incroyables pendant des heures, même après l(es) éjaculation(s), ...

Sachant que souvent les adolescents n’ont que cette source d’information sur la sexualité, on peut aisément imaginer à quel point elle peut leur sembler angoissante, et à quel point également, par la suite, ils peuvent se sentir faibles de ne pas réussir à reproduire ce qu’ils ont vu.

Performance partout, performance au lit, pauvres hommes... Et si nous leur rappelions que nous les aimons tels qu’ils sont, et donc aussi faillibles?


Commentaires


Les plus lus :



Restez informé ! activités, recettes, concours, ...
Mes réductions
Gibiloba
- 2,00 € de réduction sur une entrée enfant plus de 3 ...
Un Pti Brin
Réduction de 5 % sur présentation de la carte Famidoo...
Centre Culturel de Mouscr
prix membre, soit le plus bas sauf pour le festival A Cloche...
Toutes les réductions [+]

Website developed by MooGoo