La bande dessinée


Surnommé le « neuvième art », la bande dessinée entremêle littérature et graphisme. Souvent appelée par son acronyme « B.D. », ce type d’ouvrage met en page une histoire grâce à des images, des dessins, accompagnés d’un texte.

Son origine remonterait à la préhistoire : des peintures rupestres trouvées dans les grottes constitueraient une forme archaïque de bande dessinée. Pourtant, il est difficile de donner une date précise aux premières B.D. Ce qui est certain c’est au XIXème siècle, les progrès de l’imprimerie ont entraîné une plus large diffusion de la presse et l’apparition d’histoires en images dépassant l’illustration traditionnelle.

Durant les années 1990, la bande dessinée connaît des évolutions très importantes notamment une certaine internationalisation des influences : les « mangas », ces B.D. japonaises, attirent l’attention de la bande dessinée franco-belge ou américaine, également appelée « comics ». C’est également durant ces années-là que l’album se généralise dans les rayons des libraires, faisant progressivement disparaître la bande dessinée périodique.

Avec le passage au nouveau millénaire, la B.D. connaît un succès massif : dix albums francophones sont publiés chaque jour ! Aujourd’hui, avec l’explosion d’Internet, le phénomène des blogs B.D. est apparu : sur la toile, de jeunes auteurs se servent de blogs, ces sites web personnels, pour faire connaître leur travail.

Chaque année, de nombreux festivals célèbrent la bande dessinée. Créé en 1974, celui d’Angoulême demeure certainement le plus connu !

Depuis toujours, la B.D. s’adresse principalement aux enfants ! Et ce n’est pas un hasard : judicieux mariage entre le dessin et le texte, la bande dessinée propose généralement aux bédéphiles (amateurs de B.D.), une histoire au cours de laquelle un héros, confronté à un problème, doit en trouver la solution afin de repartir vers de nouvelles aventures.
Réalisme ou fiction, tous les genres sont possible en B.D. et l’imagination des bambins n’en est que plus stimulée ! De multiples rebondissements se produisent souvent : de quoi tenir le jeune lecteur en haleine !

Autre clef du succès du 9ème art auprès des enfants ? La pagination ! La plupart des histoires se présentent sous forme de courts récits d’une page. Le temps d’attention d’un bambin est bien moindre que celui d’un adulte. Les auteurs et éditeurs de B.D. l’ont bien compris, eux qui favorisent ces "arrêts de lecture".

Quant au graphisme, plutôt réaliste ou très schématique, il est un des éléments indispensables à toute B.D. : couleurs vives, courbes simples et dessins enfantins séduiront tous les petits lecteurs !

Ensuite, tout est une question de goût : si votre enfant préfère les gags de Titof aux aventures d’Astérix ou de Tintin, laissez le exprimer ses choix ! De toute façon, il lit et c’est déjà beaucoup !

Emilie,

rédactrice


Commentaires


Les plus lus :



Restez informé ! activités, recettes, concours, ...
Mes réductions
Espace bamboo
Essaie gratuit...
Château de Seneffe
4 € au lieu de 5 € (adultes)...
École de piano et synthét
Réduktion de 20 %....
Toutes les réductions [+]

Website developed by MooGoo