Partir avec ses enfants et ceux d’autres...


Des vacances entre amis, parents comme vous ? Ou avec votre sœur et ses trois bambins ? La tentation est parfois grande de partager la location d’une maison en bord de mer. Mais 3 couples et leurs enfants de 2 à 8 ans réunis dans une villa, c’est 15 jours de vacances assurés ?

Un voyage assez long mais plutôt agréable, la découverte de la maison spacieuse à deux pas de la plage, des enfants ravis de se retrouver et des parents prêts à décompresser. Les vacances s’annoncent sous les meilleurs auspices ! Pourtant, elles peuvent rapidement virer au cauchemar... Tour d’horizon de situations qui peuvent massacrer l’ambiance et conseils pour y remédier...

Première source de tension : les repas. Plus vous êtes nombreux, plus il faut acheter mais aussi éplucher, préparer, rôtir,... Heureusement, votre meilleure amie, cuisinière hors pair, se dévoue rapidement. Mais c’est à ce moment précis qu’apparaissent les premières différences culturelles : face à Hugo, 4 ans, amateur de purée maison, Lucas, 6 ans, ne jure que par les fish-sticks, pizzas et autres délices industriels. En voyant le second, le premier laisse bien vite tomber sa ratatouille pour réclamer chips et frites. Et hop, le travail de longues années d’éducation gastronomique s’envole en quelques secondes. Comment réagir ? Expliquez à votre enfant que bien se nourrir est essentiel pour la santé. Vitamines et nutriments sont indispensables et il faut donc manger des fruits et des légumes.

Au moment de sortir de table, influencé par son cousin, votre fils file sans débarrasser alors qu’à la maison, il n’oublie jamais de donner un coup de main. Dès le premier jour, rappelez votre fiston à l’ordre, même s’il râle. Avec un peu de chance, les autres enfants l’aideront, transformant cette corvée en activité collective. Et si les parents interviennent en vous disant « Laisse-les donc aller jouer, on va débarrasser, nous », ne cédez pas mais rappelez que vous tenez à ces habitudes familiales.

Autre différence : le biorythme. Alors que vos enfants se réveillent vers 9 heures et ne se lèvent qu’après avoir lu tranquillement quelques minutes, les petits Dupont sautent sur leurs lits dès que le coq se met à chanter. A 6 heures du mat, ça fait tôt, non ? Conseillez à vos enfants de maintenir leurs habitudes, sinon au bout de 3 jours, c’est grosse fatigue assurée. Et puis, profitez du début d’après-midi pour leur faire faire une sieste. Les vacances, ça sert avant tout à recharger les batteries pour rentrer en forme à l’école...

Et dans l’après-midi ? On joue ! Oui mais là encore les éducations divergent : alors que Lola, 5 ans, enfilera son maillot de bain en quatrième vitesse, Boris, lui, ne quitte pas sa console de jeux une seconde ! Encore une fois, faites valoir votre point de vue en expliquant aussi bien à votre enfant qu’à celui de vos amis l’intérêt de profiter des parties de rigolade dans l’eau, de la construction de châteaux de sable,... Et le Game Boy ou la Playstation, c’est comme à la maison : 1 heure par jour maximum !

Du haut de ses 10 ans, Loïc toise tous les autres enfants de la maison. Il est un « grand », lui, et entend bien se distinguer par sa façon de parler : gros mots, insultes et autres remarques douteuses s’enchaînent pour le grand plaisir de votre Julien, 5 ans, qui s’amuse à répéter. Pour mettre un terme rapidement à cette situation, expliquez à Loïc, gentiment mais fermement, qu’il ne devrait pas parler comme ça. Quant à votre enfant, faites-lui remarquer qu’il ne connaît même pas la signification des mots qu’il utilise et que dans sa bouche, ils ne sonnent vraiment pas joliment. Vexé, il arrêtera vite de les prononcer.

L’été ne doit donc pas être prétexte au changement des règles éducatives que vous avez instaurées toute l’année. Toutefois, faire preuve de rigidité risque plus de vous fatiguer qu’autre chose. Parce que tout le monde est en vacances et pour que tout le monde en profite, soufflez, décompressez et levez légèrement le pied « éducatif ».

Dernier conseil : Ne dit-on pas « On ne choisit pas sa famille, on choisit ses amis » ? Si ! Alors, profitez-en pour partir avec ceux qui ont les mêmes envies et affinités que vous et vos bambins. Oubliés donc le vieux pote célibataire et sans enfant, la grand’tante vieille fille, les Dubouchon, tribu composé de 6 gamins hyperactifs pour lesquels il faut prévoir une nouvelle activité toutes les 10 minutes,... En partant avec des copains qui ont la même conception des vacances que vous, les différences se feront nettement moins sentir ! Et puis, celles qui demeurent vous permettront de rentrer en ayant plein d’anecdotes à raconter...

Elise,

rédactrice


Commentaires


Les plus lus :



Restez informé ! activités, recettes, concours, ...
Mes réductions
Audrey Grace
Bon -10€ sur les stages pour enfants sur présentation ...
Clown Alfonso
Bonjour, Pour les membres du club famidoo, je propose le ...
STUDIO 52 DANCE ACADEMY
Cours d'essai gratuit sur présentation de la carte Famidoo...
Toutes les réductions [+]

Website developed by MooGoo